Les meilleures destinations pour se déconnecter

Besoin de vous retrouver ? Difficile de s’accorder un moment pour soi lorsqu’on est constamment assourdi par le brouhaha quotidien. Mais des lieux au calme, loin des bousculades du métro, du portable qui vibre, loin de tout, ça existe autre part que dans vos rêves ! La preuve avec nos meilleures destinations pour se déconnecter.

Lagoa, Portugal

Lagoa, ville méconnue de la région d’Algarve, gagne à être connue. Dans cette petite bourgade portugaise, vous trouverez un paysage unique, tant celui-ci est resté quasi sauvage. Ce n’est pas un hasard si les plages de Lagoa figurent sur la liste des plus belles plages au monde. Entre la végétation luxuriante, les grottes environnantes et les falaises façonnées par l’érosion, vous aurez la sensation d’être sur une île déserte. Mais rassurez-vous, contrairement à Ivanhoé, vous n’aurez pas à vous lancer à la recherche d’un Vendredi. Vous aurez de quoi vous occuper entre les baignades à la plage, les balades en bateau et la visite de la Chapelle de Notre Dame de la Roche. Et le tout dans une atmosphère générale de détente. La ville s’est même engagée à respecter le rythme biologique de ses habitants et à respecter l’environnement. Que demander de plus ?

Paro, Bhoutan

Avec son aéroport, Paro est la seule porte d’entrée pour le Bhoutan ou plutôt pour le bonheur. Ce pays niché dans les montagnes de l’Himalaya, a la réputation d’être le « pays du bonheur ». S’étant développé à l’ombre de l’agitation du monde, c’est le seul bout de Terre où vous ne verrez ni fast-foods, ni gratte-ciel, ni embouteillages. Au contraire, la ville de Paro, du haut de ses 2 250 mètres d’altitude, va vous offrir pour spectacle les vallées du mont Chomolhari avec des rizières en terrasse, des villages pittoresques, des temples et des monastères à perte de vue. Entre le célèbre Monastère de Taktshang, le Temple ancestral Drukgyel Dzong, le Monastère Kyichu Lhakhang ou encore le Rinpung Dzong, faites une plongée dans l’univers bhoutanais. Alors si vous êtes séduit, n’hésitez plus, seuls 100 000 touristes sont autorisés chaque année à visiter le territoire.

Ile de Guam, États-Unis

L’ile de Guam, est une île perdue dans l’Océan Indien. Elle fait partie de l’archipel des îles Mariannes, mais est officiellement un territoire non incorporé rattaché aux États-Unis. L’histoire de cette ancienne colonie américaine est intimement liée à la Marine américaine qui a cohabité avec la population locale, les Chamoros. Imprégnés par cette cohabitation, épaves de sous-marin et huttes de chaume se visitent sans hésitation dans ce décor paradisiaque. Cependant, malgré la température constante de 27 degrés, pensez tout de même à vous munir d’un parapluie. Sur l’île, ce n’est pas la pluie qui tombe mais les serpents ! Ils se perchent dans les arbres et chassent les oiseaux, leur principale alimentation. Mais pas de panique. Leur présence n’enlève rien au charme de Guam qui séduit chaque année les touristes à la recherche de plages de sable fin, de parcours de golf ou de tranquillité.

Khiva, Ouzbekistan

La légende raconte que la fondation de Khiva remonterait à 2500 ans avant J.-C., lorsque Sem, l’un des fils de Noé, aurait creusé un puis sur l’emplacement actuelle de la ville. Si rien ne permet de vérifier ce conte biblique, il est toutefois certain que les origines de la ville ouzbek remontent à des millénaires avant notre ère. Chaque bâtiment, chaque construction témoigne de ce passé riche, présent plus que jamais sous les remparts intacts de l’Itchan Kala. Ce quartier, véritable ville dans la ville, vous fera retourner à l’époque médiévale de Khiva au détour de la mosquée Djouma ou de la forteresse Kounya-Arc. L’Itchan Kala fait d’ailleurs partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais c’est Khiva dans son ensemble qui mérite d’être visitée. Entre ces murs, il semble que le temps se soit arrêté, afin de laisser à chaque visiteur le loisir de profiter des ouvrages récoltés siècle après siècle.

Landmannalaugar, Islande

Landmannalaugar signifie en islandais « les bains chauds des gens du pays ». Située près du volcan Hekla, au sud de l’Islande, la ville doit son nom à ses sources d’eau chaude, son attraction principale. Mais ce qui en a fait le paradis des randonneurs, c’est la beauté de son paysage unique. Façonné par des siècles d’activité volcanique, montagnes, lacs, plateaux, vallons et cratères se côtoient et s’entremêlent dans une association haute en couleurs. Du rouge au noir, en passant par toute la palette de couleurs, vous serez éblouis à chaque pas lors de vos promenades. Vous ne trouverez pas mieux pour faire face à la nature. Ceux qui souhaitent en voir davantage peuvent s’engager dans un trek entre Landmannalaugar et Thorsmörk. Proposant un grand nombre de paysages sublimes et inattendus, c’est la route la plus connue de l’île.

Ile de Likoma, Malawie

A la frontière du Mozambique et du Malawi, l’île de Likoma languit paisiblement sur les eaux calmes du lac Mozambique. La petite île du Malawi, bien qu’absente des brochures de voyages, offre un cadre digne des destinations ensoleillées les plus populaires. Bordée de plages de sable blanc et de criques rocheuses, l’île est le lieu idéal pour les baignades ou la pratique d’activités aquatiques comme la plongée. D’autant plus que ses rivages ne sont pas envahis par des touristes mais par des cormorans et des poissons tropicaux multicolores. Véritable destination dépaysante, l’île de Likoma vous offre l’occasion de découvrir un aspect peu connu du continent africain. Quand vous aurez fait le tour de l’île, rien ne vous empêche d’aller jeter un coup d’œil aux petits îlots aux alentours.

Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest, Canada

A l’extrême nord du Canada, Yellowknife est la ville du continent américain la plus proche du cercle polaire arctique. C’est le lieu rêvé pour assister au spectacle des aurores boréales, ce ballet de couleurs illuminant le ciel. A Yellowknife, contrairement aux villes d’Arctique, vous n’aurez pas à vous cantonner à l’observation du ciel nordique. Vous pourrez pêcher, faire du canoë ou du kayak au Grand Lac des Esclaves ou sur les petits lacs environnants. Si vous préférez rester au sec, la forêt est propice aux balades. Au détour d’un sentier, vous tomberez certainement nez à nez avec des bisons, des lièvres, des caribous, des renards roux ou peut-être même des ours noirs. Les moins aventureux pourront quant à eux se limiter à l’observation des oiseaux migrateurs et partir à la découverte de la culture amérindienne à l’occasion des festivals locaux.

Paracas, Pérou

A quelques heures de la capitale, Paracas est un petit port de pêche comme le Pérou en compte tant d’autres. Mais c’est aussi la ville où vous pourrez profiter des mille et une activités nautiques qui font sa célébrité. Les plages de Paracas sont en effet réputées pour être les plus belles plages du pays. C’est aussi la ville où se trouvent les paysages péruviens les plus déconcertants. Loin des hôtels et restaurants de la côte, elle abrite un immense désert aride de sable rouge. Vous n’y rencontrerez aucun habitant, juste les animaux du parc naturel de la ville. Pour compléter votre visite, il est indispensable de vous rendre sur les îles Ballestas, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette excursion vous donnera l’occasion de faire une balade en bateau et d’observer pingouins et lions de mer sur leurs rochers.

Salalah, Oman

Salalah est une ville portuaire du Sultanat d’Oman. Située à la porte du désert, la ville bénéficie d’un climat doux qui en fait une véritable oasis dans cette contrée aride. Bananeraies, montagnes verdoyantes et dunes de sable composent son décor d’arrière-fond. Engagez-vous plus au cœur de l’oasis et vous serez surpris par les animaux de la lagune de Khor Rawri, les jets d’eau du geyser d’Al Mughsayl et par la vue depuis les hautes montagnes qui abritent la tombe de Job. Mais Salalah n’est pas que paysages. Vous aurez une longue liste de monuments à voir, surtout si vous vous risquez dans les environs. Il ne faut ainsi pas passer à côté de la cité de Sumhura, un site immanquable. Vous pourrez aussi vous détendre à Fazayah Beach, une plage réputée pour sa beauté, ou vous perdre dans les souks de la ville, ouverts de jour comme de nuit.

À lire aussi
Les meilleures destinations pour les lunes de miel
Mai 2016
dans « Les incontournables »