La Nouvelle-Orléans, une ville américaine chargée d’histoire

Réputée pour sa scène musicale, la Nouvelle-Orléans est également un haut-lieu historique. On ne compte plus les sites et références historiques dans la ville. Bourse des Vols vous sert de guide dans ce dernier article de notre série !

Une histoire lointaine, liée à la France

Fondée en 1718 par Jean Baptiste Le Moyne afin d’accueillir des colons français, la Nouvelle-Orléans doit son nom au duc d’Orléans, alors Régent de France. A l’origine, la ville tournait autour de la Place d’armes (futur Jackson Square) et ne se composait que du Vieux Carré. Elle était peu supportée par la France en raison de sa position peu stratégique. En 1762, la signature du Traité de Fontainebleau par Louis XV date la cessation de la Louisiane française sur la rive droite aux Espagnols, suite à la défaite de la France au cours de la Guerre de Sept ans. La partie orientale revient aux Britanniques par le Traité de Paris de 1763. Après une brève reprise de contrôle, Napoléon revend la Louisiane aux États-Unis en 1803 pour 15 millions de dollars.

Des transports en commun atypiques

Utilisez les transports en commun pour vous déplacer. Les bateaux à aube, dont le plus ancien date de 1827, relient une rive à l’autre, d’Algiers Point à Canal Street et de Lower Algiers à Chalmette et proposent des croisières de quelques heures ou plusieurs jours. Faites le tour du Quartier Français en calèche, qui a longtemps été l’unique moyen de transport en ville. Les départs s’effectuent à Decatur Street en face de Jackson Square. L’autre est le dernier système de tramway historique des États-Unis, entièrement refait suite au passage de l’ouragan Katrina. Plus ancienne ligne de tramway continuellement en opération au monde, elle a été mise en service en 1835. La streetcar rouge et verte est surnommée « Tramway Nommé Désir ». Elia Kazan lui a rendu hommage en 1951 dans le film du même nom avec Marlon Brando et Vivien Leigh.

Un quartier, une histoire

Chaque quartier possède son propre style, le Vieux Carrée avec ses habitations à l’influence espagnole et ses balcons de fer forgé ou Warehouse District, un quartier en vogue avec des ateliers d’artistes. Garden District est un quartier semi-urbain relié par des parcs et jardins fondé en 1892. En longeant St. Charles Avenue, vous verrez les maisons antebellum, ces habitations classiques mêlant styles victorien, italianisant et Greek Revival, cernées par des jardins qui ont donné leur nom au quartier. Vous verrez d’autres particularités architecturales comme les shotgun houses ou les Creole cottages.  En vous éloignant de la ville et en longeant Great River Road, vous atteindrez les plantations et les luxueuses habitations de riches planteurs de sucre créoles et de coton venus d’Haïti au XIXème siècle telles Oak Alley Plantation, Evergreen Plantation ou Whitney Plantation. Les cimetières sont aussi de véritables attractions touristiques car les défunts sont enterrés au-dessus du sol en raison des sols marécageux. Installés dans des cryptes et des mausolées élaborés, les tombeaux sont devenus au fil des années des œuvres d’art à part entière comme le St. Louis Cemetery Number 1 ou le Lafayette Cemetery Number 1.

Vous ne reviendrez pas indemne de votre séjour à la Nouvelle-Orléans, une ville qui offre un subtil mélange entre festivités, histoire et gastronomie. Vous cherchez les meilleurs sites touristiques à visiter ou la gastronomie à ne pas manquer ? Aidez-vous de notre série d’articles sur la Nouvelle-Orléans.

Balade en fanfare à la Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans, l’atout charme de la Louisiane

Concerts, Mardi Gras, cuisine du Sud, vous êtes à la Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans, une ville américaine chargée d’histoire

À lire aussi
Un pays nommé Louisiane
Juin 2015
dans « Les incontournables »
Balade en fanfare à la Nouvelle-Orléans
Février 2022
dans « Les incontournables »