Milan, en aurez-vous assez ?

La réputation de capitale italienne de la mode que Milan doit à ses nombreuses boutiques de luxe n’est assurément pas usurpée. Mais la ville vaut bien plus que ce que les fashion victims qui battent inlassablement le pavé pourraient laisser croire, en voici la preuve.

Les boutiques de mode ultra haut de gamme qui font la notoriété de Milan sont majoritairement concentrées dans le Quadrilatero d’Oro. Bordé par la Via Montenapoleone, la Via Manzoni, la Via della Spiglia et le Corso Venezia, c’est ici que vous trouverez les dernières créations des stylistes italiens les plus renommés.

Autre haut lieu du shopping, le Corso Vittorio Emanuele abrite la galerie Vittorio Emanuele II et sa somptueuse coupole en verre. Une fois à l’intérieur, cherchez le taureau en mosaïque au sol, et observez les Milanais pour essayer de comprendre quoi faire pour que ce taureau vous porte bonheur… C’est également dans le quartier que vous rencontrerez le plus d’exemple de maisons dont le style architectural est inspiré par le style Liberty cher aux Anglais. En flânant le nez au vent, vous finirez par atterrir aux alentours du Duomo, dont la plupart des rues sont piétonnes.

Profitez-en donc pour pénétrer dans cette cathédrale gothique aux vitraux plus somptueux les uns que les autres. Ici, deux options s’offrent à vous pour monter au sommet et embrasser tout Milan d’un seul regard : prendre l’ascenseur, ou grimper les escaliers. Lorsque vos pieds vous feront trop mal, vous pourrez monter à bord de l’emblématique tramway orange qui passe à proximité de la plupart des lieux touristiques, et en descendre où bon vous semblera.

Profitez-en pour vous rendre à la Pinacoteca di Brea et à la Pinacoteca Ambrosiana, qui regroupent des toiles des plus grands génies italiens. Un petit tour à l’Église Santa Maria della Grazie vous permettra de voir La Cène de Leonardo da Vinci, à condition bien sûr d’avoir pensé à réserver vos billets bien à l’avance.

Passez aussi par le Château des Sforza, un géant de brique rouge qui abrite un musée archéologique et une très bonne collection d’art ancien.
Autre billet à réserver impérativement, un billet pour assister à une représentation à la mythique Scala. Si les billets sont beaucoup trop chers ou vendus depuis longtemps, rabattez-vous sur la visite guidée du théâtre. L’intérieur est sublime !

Ce n’est cependant pas la seule visite guidée qui vaille le déplacement. Le Studio Museo Achille Castiglioni, pape du design industriel des années 1950 et 1960, se découvre emmené par sa fille en personne. La Casa di Riposo per Musicisti, la maison de retraite pour musiciens fondée par Giuseppe Verdi et qu’il considérait comme son chef-d’œuvre, se visite également au son des instruments des pensionnaires. Vous pourrez, si vous le préférez, déambuler librement dans le jardin, jusqu’à la chapelle qui abrite la tombe de l’illustre compositeur et de son épouse.

A la Casa Museo Boschi di Stefano, des toiles de maîtres côtoient du mobilier années 1930 dans l’appartement d’un couple de collectionneurs. Calme et intimité seront au rendez-vous. Visitez aussi la villa Necchi-Campiglio, villa ayant appartenu à deux sœurs de la grande bourgeoisie des années 1930 qui mixe les influences Bauhaus et Art Déco. Conservée en l’état, vous croiriez presque que les propriétaires se sont seulement absentées pour quelques heures.

Terminez votre journée par une promenade dans les Navigli, le long des canaux artificiels, pour profiter des guirlandes lumineuses qui rendent l’atmosphère romantique et le temps comme suspendu.

Avec ses touches modernistes qui s’inscrivent dans un passé Renaissance, Milan est aussi séduisante que ses voisines italiennes plus connues. S’il vous reste du temps, n’hésitez pas à sortir de la ville et partir respirer le bon air du lac de Côme ou du lac Majeur pour une journée.

À lire aussi
1,2,3 Milan
Septembre 2017
dans « Les incontournables »