Top des îles italiennes

Envie de dépaysement, de lumière et de paysages sans pareil ? Pas besoin de partir loin pour trouver votre bonheur. Les îles italiennes ont beau être proches de la France, elles contiennent tous les ingrédients nécessaires à des vacances dignes de ce nom ! Prenez le large en suivant notre liste.

La Sicile

La Sicile est non seulement l’île la plus vaste d’Italie, mais également de toute la Méditerranée. De cette grandeur, résulte une multitude de paysages et de sites à découvrir, des ruelles pittoresques de Palerme aux cités grecques de Syracuse et Selinonte en passant par la vallée des temples d’Agrigente et les plages de la côte tyrrhénienne. Le tout sous le regard bouillonnant de l’Etna ! Et si cela ne vous suffit pas, cap sur les îles Éoliennes. Situé au nord de la Sicile, cet archipel volcanique vous séduira à coup sûr.

Capri

La renommée de Capri n’est plus à faire. Au large de Naples, l’île la plus glamour d’Italie regorge de lieux mythiques, courus de la jet-set du monde entier. Radieuse et animée, elle est fameuse pour sa Grotta Azurra, sa Villa Jovis et ses Faraglioni, trois rochers célèbres qui vous rappelleront peut-être des décors de films des années 1960. Rien ne vous interdit de faire un tour jusqu’à Anacapri, l’autre commune de l’île. Au milieu des vignes et des pins, vue splendide sur les eaux turquoise et la roche blanche des falaises.

Les îles Tremiti

Les îles Tremiti sont peu connues, mais gagneraient beaucoup à l’être. En pleine mer Adriatique, accessible depuis Termoli ou Vieste, cet archipel a des airs de paradis. Sur San Domino, vous profiterez de la cala delle Arene, une plage de sable fin et des grottes marines où les eaux transparentes invitent à la plongée. Sur San Nicola, promenez vous sur les pas des Bourbons et grimpez jusqu’à l’abbaye santa Maria. Les plus aventureux pourront partir à la recherche du tombeau du héros grec Diomède, la légende dit qu’il repose ici !

L’île d’Elbe

Lorsqu’on la nomme, la plus grande île de l’archipel toscan évoque essentiellement l’hôte de marque qu’elle a accueilli durant quelques mois, Napoléon. Les férus d’histoire pourront revivre cette époque à la Villa dei Mulini et à la Villa dei San Martino. Mais l’île d’Elbe, c’est avant tout des villages gorgés de soleil, des sentiers côtiers propices à de longues balades à vélo, une nature sauvage, des criques, des baies et des petits ports calmes. Pour s’y rendre, on peut relier le port de Porteferraio depuis celui de Piombino.

Venise

Venise est sans doute la plus connue des îles d’Italie. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Cité des doges trône depuis plus de 1 500 ans et a pendant longtemps été la capitale de la République homonyme. On s’y déplace à bord de gondoles romantiques, le long des canaux qui irriguent la ville. L’île a beau être ne pas être infinie, les merveilles qu’elle renferme, elles, le sont. De la place Saint-Marc au pont des Soupirs, rares sont ceux qui ne tombent pas sous le charme…

Burano

Pour faire le plein d’énergie, direction Burano ! Cette petite île de la lagune de Venise, à laquelle on accède en vaporetto, se distingue au loin par ses couleurs chatoyantes. Ici, les teintes les plus vives se déclinent sur les maisons et se reflètent dans les eaux calmes des canaux. Sur Burano, on s’évade loin de la foule, pour une virée hors du temps. L’artisanat local est le fleuron de l’île, où l’on brode encore la dentelle comme nulle part. Une Venise en miniature, foule en moins.

L’île d’Ischia

Ischia compte parmi les îles les plus peuplées d’Italie. Et pour cause ! Elle propose un cadre de vie unique, au large de la tumultueuse Naples, où l’on vient chercher un peu de calme et de sérénité. Les habitants savent partager le riche patrimoine que la nature leur a légué : sources thermales, piscines naturelles, plages dorées, jardins fleuris, roche volcanique… Ajoutez à cela un château, le castello aragonese et quelques îlots proches où l’on ne voit pas une voiture à l’horizon, et le décor est idyllique.

La Sardaigne

En pleine mer Méditerranée, la Sardaigne est une île bénie des dieux. L’offre culturelle et patrimoniale y est dense, souvenir des passages réguliers des Phéniciens, des Romains, des Maures et des Espagnols. En outre, vous aurez l’occasion de côtoyer des oliviers centenaires, de vous engouffrer dans les profondeurs des grottes de Neptune, de vous initier à la vie à la sarde à Cagliari ou de vous prélasser dans la baie d’Orosei. Mais c’est en sirotant un verre de vin rouge local que le spectacle s’apprécie le mieux. Parfait pour se la couler douce !

Ponza

Si son nom ne vous dit rien, c’est parce qu’il s’agit d’un secret bien gardé. Ponza fait partie de l’archipel des Pontines, au large du Latium. Lieu d’évasion pour les Romains et les Napolitains fortunés en quête d’air frais et de verdure, cette île est encore peu connue des touristes étrangers… mais ne le restera sans doute pas longtemps ! A Ponza, on se promène de crique en plage, sans oublier de piquer une tête de temps à autre pour observer l’incroyable faune marine. Lorsque la chaleur est à son comble, rendez-vous à l’ombre des terrasses ou dans les ruelles ondulées de la ville.

Procida

Procida est la voisine d’Ischia, dans la baie de Naples. Plus petite, plus secrète, elle n’en est pas moins attrayante et accueillante. Procida est une île de pêcheurs, dont la vie est rythmée par le va-et-vient des barques. Sur le petit port de Marina Chiaiolella, les maisons aux couleurs pastel sont reconnaissables entre toutes, les petits escaliers de pierres blanches mènent dans des ruelles où pend le linge et où l’on discute tranquillement sur le pas des portes. Ambiance méditerranéenne assurée. Le seul risque ici est de ne pas réussir à repartir !

À lire aussi
Gondolez-vous à Venise
Mars 2016
dans « Les incontournables »
Magma mia, la Sicile !
Mai 2015
dans « Les incontournables »