Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Où trouver un billet d’avion pas cher ?

Où trouver un billet d’avion pas cher ?

La manière de préparer son voyage ne cesse d’évoluer. Autrefois uniquement dévolue aux agences de voyages et tours opérateurs, elle s’est développée avec l’essor d’Internet. La rapidité de la circulation de l’information et les changements incessants de prix ont poussé le consommateur et les différents intervenants à modifier leurs comportements.

Le voyageur joue désormais un rôle actif, en cherchant notamment par lui-même le titre de transport le moins cher grâce à des outils spécifiquement crées à son intention. Plusieurs acteurs se partagent ainsi le marché de la vente de billets d’avion, proposant chacun des prestations, des tarifs et des conditions bien spécifiques.

1 – Les compagnies aériennes

Tout voyageur sait que trouver un billet d’avion prend du temps. La recherche sera d’autant plus longue, qu’il existe un très grand nombre de compagnies aériennes, dont certaines ne disposent pas de version francophone de leur site Internet. Les tarifs ne cessent d’évoluer et trouver la meilleure offre pour une date donnée, vers la destination de son choix peut relever du parcours du combattant.

De plus, la concurrence des compagnies low cost, qui s’est fortement accrue depuis les années 2000, complique encore la tâche. Acheter un billet d’avion avec ces dernières s’avère être certes une bonne affaire, les tarifs proposés étant vraiment attractifs, mais les frais annexes (franchise bagages, services à bord, choix du siège…) peuvent faire grimper la facture. Les prix resteront quand même de l’ordre du raisonnable, comparés à ceux sensiblement plus élevés des compagnies aériennes régulières.
A noter également que les compagnies low cost desservent uniquement, à ce jour, les destinations court et moyen-courriers, pour des destinations plus lointaines, il faut encore passer par une compagnie régulière.

vente-billet-avion-appareil-en-vol.jpg

Effectuer un achat sur les sites des grandes compagnies aériennes vous permettra cependant de bénéficier de souplesse et d’un certain nombre d’avantages, non offerts par les autres acteurs du marché, comme les cartes de fidélité ou les cartes bancaires (Air France s’est associée à American Express par exemple).
Réserver un billet d’avion, effectuer des achats avec une carte spécifique ou dans des boutiques partenaires vous offre l’opportunité de cumuler des miles. Vous pouvez ensuite les transformer en réduction, en services gratuits (choix du siège, du menu…), voire en billets d’avion gratuits.

La plupart des compagnies permettent aussi de modifier son billet, voire de se le faire rembourser, contrairement aux agences en ligne dont les pratiques sur ces sujets sont plus restrictives. Il faut pour cela ajouter des frais de dossier de l’ordre de 50 à 100 € et payer la différence tarifaire.

2 – Les agences de voyages en ligne ou OTA

Nées à la fin des années 1990, suivant l’explosion d’Internet, les agences de voyages en ligne ou OTA (Online Travel Agency) sont devenues au fil des années des acteurs incontournables de l’e-tourisme. Elles offrent un très large éventail d’offres de vols, tant sur le marché français qu’international, à des tarifs très avantageux.
Outre les vols secs, la plupart propose également d’autres types de prestations, comme des séjours organisés, des croisières ou encore la location de voitures. Sur les sites les plus aboutis se trouve même une grande quantité d’informations pratiques, comme des guides de voyages ou des guides aéroports.

Les agences de voyages en ligne représentent près de 40 % du marché des agences de voyages en France (chiffres 2012, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes – DGCCRF). Elles se divisent en deux catégories avec des grands groupes internationaux tels ODIGEO, le leader européen (qui regroupe les marques eDreams, GoVoyages, Opodo…) ou l’américain Expedia et des agences indépendantes comme Bourse des vols en France.
Les réservations s’effectuent par l’intermédiaire du site Internet de l’agence ou par téléphone.

vente-billet-avion-centre-appel.jpg

Depuis 2005, les compagnies aériennes ne versent plus de commission aux agences de voyages. Celles-ci rémunèrent donc leurs services en facturant des frais de dossier qui peuvent alourdir le prix final des billets d’avion, bien qu’acheter par l’intermédiaire d’une agence de voyages en ligne reste une solution économique et pratique pour les petits budgets. Il faut pour cela rester vigilant et lire avec attention les conditions générales de vente.
Sachez également que les billets proposés sont moins facilement modifiables et en règle générale, non remboursables, sauf si vous avez souscrit à un contrat d’assurance qui pourra vous couvrir si vous vous trouvez dans l’impossibilité de partir.
Sachez enfin que les agences de voyages en ligne dont le siège social est domicilié en France vous font bénéficier des mêmes garanties légales que les agences plus traditionnelles.

3 – Les agences de quartier

La notion d’agence de quartier regroupe les acteurs « traditionnels » de la vente de voyages disposant d’un lieu physique où accueillir le public. Il peut s’agir d’agences indépendantes, parfois affiliées à un réseau, ou bien encore de boutiques des tours opérateurs (Thomas Cook, Club Med, Look Voyages…).

Plutôt spécialisées dans la vente de voyages organisés, il est néanmoins possible, dans la plupart des cas, de s’adresser à elles pour réserver un vol sec. Elles possèdent l’imbattable avantage d’offrir des interlocuteurs physiques aux voyageurs. Formés pour répondre à vos attentes, le rôle des agents est de mettre à votre disposition le billet d’avion au meilleur tarif, selon les dates et la destination choisies.
Avec la dématérialisation des billets d’avion, le contact humain disparaît au profit du clavier. C’est pourquoi ils représentent une plus-value en vous procurant également des conseils pratiques sur les destinations (vaccins, visas…) et une oreille attentive en cas de problème.

vente-billet-avion-agence-de-voyages.jpg

Les voyageurs ont tendance à se tourner vers cet acteur lorsqu’ils souhaitent partir à l’étranger, alors qu’ils préfèrent s’occuper eux-mêmes de leurs séjours en France. Il faut de ce fait considérer les agences comme complémentaires, et ne pas les opposer aux autres canaux de distribution.
Elles fournissent en effet un gain de temps appréciable en effectuant à votre place les recherches pour trouver le billet le plus attractif. N’hésitez surtout pas à regarder les prix affichés sur les divers sites (compagnies aériennes, comparateurs…) avant de vous rendre en boutique.

Promis à un destin funeste suite à l’arrivée des acteurs du net, les agences de voyages physiques font cependant de la résistance. Pour survivre dans le milieu ultra compétitif du tourisme, elles ont dû s’adapter, en améliorant entre autres leur qualité de service, en fusionnant ou encore en diversifiant leurs activités. Elles veulent aussi mettre en avant leur rôle de conseiller.

4 – Les comparateurs en ligne

Comparer les prix est le premier réflexe de la majorité des voyageurs. Pour simplifier la vie des consommateurs, des comparateurs de vols ont vu le jour. Ces acteurs (Easyvoyage, Kayak, Liligo…) ne vendent pas de billets, se contentant de vous rediriger vers les sites des agences de voyages en ligne ou plus rarement des compagnies aériennes.
Leur but est de fournir les informations les plus exhaustives possibles sur le prix des billets d’avion. Assez souvent, ils proposent aussi des services de comparaison sur les réservations d’hôtels, les locations de voitures et les séjours.

vente-billet-avion-comparaison-prix.jpg

Les comparateurs de vols offrent un gain de temps et d’argent non négligeables comparés à la recherche sur les sites des compagnies aériennes. Ils vous permettent en effet d’avoir accès, en seule recherche, aux meilleurs tarifs proposés par les agences en ligne ou les compagnies. Selon les sites, vous aurez, au choix, de la flexibilité dans les dates, plus ou moins de filtres, la possibilité de comparer plusieurs offres, d’être alerté par email quand le prix d’une destination est à la baisse, etc

Le choix est certes abondant mais pour autant il n’est pas exhaustif car seules les agences de voyages ou compagnies ayant payé sont recensées par les comparateurs. Il peut aussi arriver que les tarifs affichés sur les comparateurs ne prennent pas en compte certains frais. Prêtez donc attention aux frais cachés et frais annexes (frais de paiement par carte par exemple), qui ne se dévoilent qu’au moment du paiement et font gonfler la facture à l’arrivée.

5 – Petites annonces ou bourse d’échange

Les bourses d’échanges ou petites annonces connaissent un certain succès sur Internet depuis quelques années. A l’instar des billets de train ou de spectacle, des particuliers ayant acheté un billet d’avion le mettent en vente sur des plates-formes spécialisées (forums, sites spécialisés comme Kelbillet.com ou Aller-retour.net, sites d’annonces comme leboncoin.fr…).

Cependant, les billets d’avion étant nominatif, les frais de modification du nom sont à la charge de l’acheteur. Une telle modification peut en effet coûter plus cher que le prix d’achat initial. Seules certaines compagnies aériennes low cost et de rares compagnies régulières autorisent le changement de nom. Les dates, heures et destinations de voyage sont imposées.

vente-billet-avion-petites-annonces.jpg

De telles pratiques sont cependant risquées, en raison notamment des risques de fraude et du prix élevé demandé par certaines compagnies pour effectuer les changements.
Outre les frais demandés pour modifier le nom (de 40 € à plus de 150 € selon les compagnies), vous devrez également vous acquitter de la différence tarifaire. Ainsi, si le billet a coûté 250 € lors de l’achat et qu’il est passé à 300 € au moment où vous souhaitez changer le nom, vous devrez payer la différence de 50€ en plus des frais.

6 – Communauté d’experts

Le travail de ces experts spécialistes de la préparation du voyage consiste à vous dénicher le billet d’avion le moins cher possible. Qu’ils soient agents de voyages ou encore grands voyageurs, ce sont tous des « experts flight hackers », des personnes qui savent tirer parti des failles du système de réservation de billets d’avion en ligne.
Ils vont vous proposer d’ajouter des escales, de voyager de nuit ou pourquoi pas d’imaginer un itinéraire inattendu afin de vous faire réaliser les plus grandes économies possibles.

Les sites Internet de ces communautés d’experts (type Darjeelin.fr) mettent en relation des particuliers et des connaisseurs (blogueurs, agents de voyages ou professionnels du voyage, voyageurs spécialistes d’une destination…).
C’est un site participatif sur lequel vous sous-traitez vos recherches. Il est plus avantageux de faire appel à cet acteur pour les vols long-courriers que pour les court et moyen-courriers, pour lesquels il est facile de se débrouiller seul (comparateurs de vols, sites des compagnies aériennes…).

vente-billet-avion-reservation-en-ligne

Le principe est simple. Vous soumettez aux experts les propositions de vol que vous avez trouvé (vous indiquez notamment les villes ou aéroports de départ et d’arrivée, le tarif et le site sur lequel vous les avez trouvé) et ils vous répondent en vous indiquant si vous disposez déjà du prix le plus avantageux ou en vous en proposant un tarif plus attractif.
Le but est de les mettre en compétition afin de vous procurer le prix le plus intéressant possible. Les économies réalisées sont généralement de l’ordre de 20 à 30 %, voire plus. Les propositions de prix sont limitées dans le temps.
Le dépôt d’une demande et l’accès à l’offre dénichée par les experts sont payants, ce qui permet à l’entreprise de se rémunérer et de reverser une partie de la somme à l’expert qui a obtenu le tarif le plus intéressant.
C’est un type d’offre encore peu répandu et qui ne semble pas encore arrivé pleinement à maturité sur le marché de la vente de billets d’avion.

7 – Applications et réseaux sociaux

A l’heure où 61 % des Français possèdent un smartphone et 46 % possèdent une tablette (étude du cabinet Deloitte, sur l’usage des mobiles en France en 2014), les applications et la présence sur les réseaux sociaux sont désormais incontournables pour les entreprises de l’e-tourisme et pour les transporteurs.
Quasiment toutes les compagnies aériennes et un très grand nombre d’agences de voyages possèdent une application ou sont présentes sur les réseaux sociaux, interagissant ainsi avec le public.

vente-billet-avion-reservation-tablette.jpg

Aujourd’hui, il est non seulement possible d’acheter son billet d’avion via une application (Momondo, AppnFly – Vols Pas Chers…), mais aussi recevoir des conseils et de l’aide. Il existe toutes sortes d’applications

Certaines vous avertissent lorsque le prix du billet d’avion qui vous intéresse diminue (Algofly), vous autorisent à poser une option (un ordre d’achat) sur un billet d’avion lorsqu’il atteint le prix que vous avez déterminé (Option Way) ou vous aident à vous faire rembourser lorsque vous n’avez pas pu prendre votre vol pour cause de retard, annulation ou overbooking (AirHelp).

En 2014, KLM a annoncé qu’il serait dorénavant possible de payer son billet d’avion via les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Les clients reçoivent un lien par message privé, qui leur permet de choisir leur moyen de paiement et d’effectuer la transaction. Une fois le transporteur averti du paiement, il envoie au client une confirmation d’achat.

Ce type d’outil s’avère efficace pour contrôler à tout instant les variations de prix et trouver les tarifs les plus bas. Il n’est plus nécessaire de rester collé derrière son écran d‘ordinateur, la démarche pouvant s’effectuer à tout instant sur téléphone ou tablette. L’industrie est passée du e-tourisme au m-tourisme.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.