Blog Bourse des Vols > Astuces et conseils > Comment trouver un billet d’avion pas cher ?

Comment trouver un billet d’avion pas cher ?

Acheter son billet d’avion relève du parcours du combattant, car les nombreux critères entrant en ligne de compte tels la date d’achat, la période ou la compagnie aérienne choisie font évoluer son prix tout au long de l’année.
Plusieurs études ont tenté de dresser un schéma type qui permettrait de payer son billet au meilleur tarif, avec des résultats mitigés et très variés.

1 – Optez pour la bonne destination si vous êtes indécis

Vous désirez partir en voyage, mais vous avez un budget limité et vous ne savez pas où aller ? Laissez-vous guider par des sites comme partirou.com ou choisir-ma-destination.com. Leur ambition est de vous proposer des destinations variées adaptées à votre budget et vos envies.

billet-avion-pas-cher-bagages-soute.jpg

Si vous hésitez sur votre lieu de séjour, faites une estimation budgétaire de vos futures dépenses, car économiser sur le billet d’avion vous permettra d’augmenter votre budget sur d’autres postes de dépenses (repas, logement…).
Les destinations européennes sont certes bon marché, mais si le coût de la vie est cher, vous aurez peut-être envie de dépenser un peu plus pour le billet d’avion afin de partir plus loin et dépenser moins une fois sur place.
Pensez aussi au temps de vol et à la durée de séjour, qui vont jouer sur le budget.

N’oubliez pas non plus de consulter la météo locale du pays ou de la région de destination. Des offres tarifaires attractives au premier abord sont parfois proposées sur des périodes peu propices à une activité touristique (saisons pluvieuses ou, au contraire, climat bien trop chaud). Le choix final de la destination dépendra aussi du type d’activité que souhaitez pratiquer durant votre séjour (séjour à vocation culturelle ou sportive, séjour balnéaire, week-end gastronomique…).

2 – Choisissez la bonne période et le bon horaire

Avant d’acheter votre billet d’avion, commencez par vous renseigner sur son prix moyen annuel à la période qui vous intéresse. Les tarifs des billets d’avion sont moins chers en semaine, mais rien n’est moins sûr. Ils varient en effet selon la destination choisie, la compagnie aérienne, l’heure, la distance du voyage, la période et le niveau de l’offre et de la demande.

billet-avion-pas-cher-temps-de-vol.jpg

Les prix sont notoirement élevés durant les week-ends, ainsi que les lundis, mercredis et vendredis (départs et retours des hommes d’affaires notamment). Pour obtenir des billets aux meilleurs tarifs, effectuez une réservation le mardi ou le jeudi, durant la nuit ou en début de matinée. C’est durant cette période que les sites de vente en ligne de billet d’avion modifient le montant de leurs frais de réservation.
Ils baissent entre 2h et 6h du matin et deviennent généralement gratuits entre 4h et 6h. Il faut donc lire les conditions générales de vente afin de trouver un éventuel planning des heures creuses et des heures pleines. Ces périodes ne sont néanmoins pas figées et varient d’une entreprise à une autre.

Il est plus avantageux de partir hors saison, hors vacances scolaires, jours fériés, Noël et Jour de l’an. Une autre manière d’économiser consiste à inclure au moins une journée du samedi au dimanche entre l’aller et le retour.

3 – Préparez votre voyage longtemps à l’avance ou à la dernière minute

En réservant votre billet d’avion au moins 6 mois à l’avance pour un vol long-courrier, vous êtes assuré de trouver des tarifs intéressants si vous empruntez une compagnie aérienne régulière. Les vols moyen-courriers sont moins chers achetés 3 à 5 mois avant votre date de départ.
Si vous empruntez une compagnie low cost, ne réservez pas plus de 3 mois à l’avance. C’est en effet à partir de cette période qu’elles commencent à mettre en ligne leurs meilleurs tarifs.
Ces périodes ne sont pas immuables, alors qu’il est sûr que le prix des places augmentera à l’approche du départ.

billet-avion-pas-cher-depart-retour.jpg

Les grandes compagnies proposent également des offres promotionnelles ponctuelles, selon la destination et la période (Saint Valentin, Noël…). Pour être au fait de cette actualité, pensez à rejoindre leurs pages Facebook ou Google +, à vous abonner à leurs newsletters ou à consulter régulièrement leurs sites Internet.
En cas d’invendus, les billets sont remis en vente avant le départ, avec des réductions pouvant être conséquentes.

En dépit de toutes ces astuces, vous n’êtes pas assuré d’obtenir le meilleur tarif car ceux-ci évoluent constamment, en raison entre autres du yield management. Cette pratique consiste, pour les compagnies aériennes, à optimiser leurs recettes et maximiser leurs taux de remplissage en proposant des places à des tarifs variés.
Les prix sont définis avec un algorithme par rapport à ce que les clients sont prêts à payer ou encore la date d’achat. Les compagnies mettent en vente un nombre limité de places à tel ou tel tarif et les prix augmentent en fonction du remplissage.

Pour ne pas prendre le risque de perdre des places (annulation de dernière minute), les compagnies aériennes mettent parfois à disposition plus de places qu’elles n’en possèdent. En cas de surréservation, vous pouvez de ce fait être victime de surbooking et la compagnie peut refuser de vous embarquer.

4 – Décomposez votre voyage

Les prix diffèrent selon que vous ajoutiez une ou plusieurs escales, que vous achetiez séparément les billets aller et retour ou encore que vous preniez un billet tour du monde. Un billet d’avion étant plus cher si vous effectuez un vol direct que si vous ajoutez des escales, décomposez votre voyage en ajoutant des escales. Pertinente sur les vols long-courriers, cette démarche se révèlera totalement inefficace sur les courtes distances.

Le billet aller-retour coûte souvent moins cher que le billet aller simple. Si vous connaissez d’avance vos dates de retour, il peut être avantageux de prendre ses billets en même temps.

billet-avion-pas-cher-voyages.jpg

Parmi les autres solutions figurent le « billet d’avion tour du monde », qui offre la possibilité, comme son nom l’indique, de voyager autour du monde avec un unique billet. D’un prix assez élevé, il vous oblige à indiquer dès le départ votre itinéraire, le nombre de vos escales, la durée de votre voyage et vos destinations. Toute modification ultérieure est sujette à paiement.
Les formules et tarifs diffèrent selon l’alliance. Avec Star Alliance et SkyTeam, le prix est calculé par rapport au nombre de miles parcourus, alors que Oneworld base sa tarification sur le nombre de continents traversés ou le nombre de miles parcourus selon la formule choisie. Quant à la compagnie Emirates, associée pour l’occasion avec Air Tahiti Nui, ses prix sont fixes : 2 044 € en classe Économique, 6 363€ en classe affaires et 9 203 € en Première classe.
La validité de ce type de billet s’étend à une année maximum et les conditions d’utilisation dépendent de l’alliance.

Certains voyageurs préfèrent préparer leur voyage en ayant recours à la recherche multi-destinations sur les sites des comparateurs ou des agences en ligne. Ce mode de recherche autorise à planifier plusieurs vols à la suite sans repasser par l’aéroport de départ.
Vous pouvez aussi faire des simulations en modifiant l’aéroport de départ ou les dates. En partant de province ou d’une autre ville européenne, vous réussirez éventuellement à faire baisser le prix du billet d’avion. Prenez cependant en compte les frais supplémentaires inhérents au transport ou encore au stationnement qui peuvent faire augmenter le prix.

5 – Profitez des tarifs réduits, des cartes de fidélité et des conseils des internautes

Selon votre situation (jeune, senior, possesseurs d’une carte de fidélité..), vous aurez accès à divers offres ou avantages. L’adhésion à un programme de fidélité d’une compagnie aérienne vous permettra de cumuler des miles et d’obtenir divers avantages en fonction de votre statut de membre (billets d’avion gratuit, accès aux salons d’aéroport…). Seules les grandes compagnies mettent en place ce type de programme.

Pour cumuler plus rapidement un grand nombre de miles, adhérez au programme de fidélité d’une compagnie membre d’une alliance aérienne (Skyteam, Oneworld ou Star Alliance). Il vous sera ainsi possible de capitaliser des miles à chaque voyage sur l’une des compagnies affiliées à l’alliance. Prenez cependant garde à la durée de vie des miles, différente d’un programme à un autre. Le cumul des miles s’effectue également au moyen d’une carte bancaire ou dans des commerces partenaires.

billet-avion-pas-cher-carte-fidelite.jpg

Des tarifs spéciaux sont disponibles chez plusieurs compagnies aériennes. Chez Air France par exemple, les moins de 25 ans (tarif jeune) et les étudiants (tarif étudiant pour les moins de 27 ans) bénéficient de réductions établies sur un billet aller simple ou aller-retour. Ces billets sont modifiables sans frais mais remboursables sous condition. Le tarif senior s’adresse aux plus de 65 ans, le tarif tribu aux groupes avec enfant(s) avec ou sans liens de parenté et le tarif famille aux familles.

Le développement des blogs et des forums de voyages facilite également les échanges entre voyageurs, qui peuvent partager leurs expériences et leurs conseils. En discutant avec les internautes, vous aurez la possibilité de découvrir des bons plans pour acheter des billets d’avion pas chers ou même des idées de voyage.

Les réseaux sociaux jouent de même un très grand rôle dans la circulation de l’information. Grâce à l’instantanéité de la diffusion de l’information, vous serez très rapidement informé par les internautes des offres et promotions existantes ou de la meilleure façon d’obtenir un billet d’avion à bon prix.

6 – Voyagez léger

Les compagnies low cost et un nombre croissant de compagnies aériennes régulières facturent désormais les bagages en soute à des tarifs qui peuvent dépasser voire doubler le prix du billet d’avion !
Si vous ne souhaitez pas payer de frais supplémentaires, partez en voyage avec uniquement un bagage en main, dont les dimensions et le poids acceptés en cabine divergent en fonction des compagnies. Quelques-unes autorisent leurs membres privilégiés à embarquer un second bagage à main (Wizzair…). Prenez donc le temps de vous renseigner sur le nombre de bagages et le poids maximum autorisés tant en cabine qu’en soute lors de votre réservation afin d’éviter les mauvaises surprises.

billet-avion-pas-cher-bagages-cabine.jpg

Au moment de préparer votre valise, réfléchissez aux articles dont vous pourrez aisément vous passer. De manière évidente, préférez les échantillons aux gros flacons, la liseuse aux nombreux livres et abandonnez les appareils électriques types sèche-cheveux. Vous économiserez de la place si vous n’embarquez que quelques vêtements et sous-vêtements que vous laverez sur place. Pour le reste, vous n’aurez aucun mal à vous fournir en produits et articles divers une fois arrivé à destination. Pensez également à respecter scrupuleusement la législation concernant les produits autorisés, notamment les liquides, pour les bagages en cabine.

Il est également possible d’envoyer ses bagages directement sur le lieu de son séjour. L’avantage est que vous n’avez pas à vous soucier de la franchise bagages, l’inconvénient est que le tarif peut être élevé en fonction de la destination. Cette somme doit donc être prise en compte dans le calcul de votre budget prévisionnel.

7 – Comparez les prix et soyez flexible sur vos dates

Il existe un grand nombre de comparateurs de vols dont l’objectif est de vous aider à réaliser des économies. Mais vous pouvez aussi consulter les sites des compagnies aériennes ou encore des OTA (agences de voyages en ligne). Avec votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette, la multiplication des interfaces est l’occasion de rechercher à tout moment le billet d’avion le moins cher. En restant connecté, à tout moment vous pourrez recevoir une alerte qui vous indiquera à quel moment le vol qui vous intéresse est proposé au prix le plus bas.

billet-avion-pas-cher-dates-reservation.jpg

Une fois que vous avez trouvé un billet d’avion dont le prix vous satisfait, n’attendez pas pour l’acheter car il risque de disparaître très rapidement. A vouloir dénicher les rabais les plus importants possibles, vous prenez le risque de laisser passer une bonne affaire.
Si vous n’êtes pas limité dans le temps, jouez aussi sur la flexibilité des dates. Modifiez vos dates de départs et d’arrivée pour obtenir des tarifs intéressants. Tous les comparateurs proposent cette option avec une variation de jours plus ou moins importante, qui peut vous faire réaliser de belles économies.

8 – Méfiez-vous des frais cachés et de l’IPtracking

Les associations de consommateurs ont mis en lumière plusieurs procédés utilisés par les acteurs du tourisme. Avérés ou soupçonnés, ils ont pour ambition d’inciter le consommateur à acquérir un billet d’avion à un tarif élevé.
L’IP tracking consisterait à surveiller les recherches d’un client sur un vol et à mémoriser son adresse IP. A chaque fois qu’il reviendra sur ce vol, le prix augmentera légèrement, afin de l’inciter à acheter le plus rapidement possible. Mise en oeuvre par plusieurs compagnies aériennes et comparateurs de vols, cette pratique ne serait néanmoins pas employée par les acteurs du transport aérien français selon une enquête menée conjointement en 2013 par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Pour éviter d’en être victime, prenez soin de supprimer régulièrement les cookies de votre ordinateur ou de faire les recherches sur une machine et de réserver sur une autre.

billet-avion-pas-cher-frais-caches

Les frais cachés font également grimper le prix des billets, notamment dans le cas des compagnies low cost. Alléché par le faible coût d’un billet d’avion, vous commencez la démarche de réservation. Mais au fur et à mesure que vous poursuivez le processus, des frais divers viennent s’ajouter (franchise bagages, choix du numéro de siège, frais bancaires, assurance annulation, taxes aériennes…) et le prix initial n’est plus qu’un lointain souvenir. Le prix qui vous intéresse n’est en réalité qu’un prix d’appel destiné à attirer le client.

Avant de souscrire une assurance multirisques ou annulation avec la compagnie aérienne, informez-vous sur l’exhaustivité de l’assurance de votre carte bancaire et de vos autres assurances. Il ne sert à rien d’acheter une nouvelle assurance si vous êtes déjà complètement couvert. Prenez toujours le temps de lire attentivement l’intégralité des conditions générales de vente. En supprimant un certain nombre d’options, vous réussirez à faire baisser votre facture.

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.