Blog Bourse des Vols > Focus > Carnet de voyage à Los Angeles

Carnet de voyage à Los Angeles

« Vous êtes la grande gagnante de notre jeu concours : vous partez à Los Angeles ! » Voilà ce que lit Mélissa lorsqu’elle ouvre sa boîte mail. Au début, elle n’y croit pas, « avec tous les spams que l’on reçoit… » Puis, elle commence à se dire que ça n’arrive pas qu’aux autres lorsqu’elle reçoit les billets ! En avril, c’est enfin le grand départ. Elle embarque son copain Richard et profite à fond du soleil, de Hollywood Boulevard et de la bonne nourriture californienne ! Voici leur carnet de voyage. Suivez leurs pérégrinations au jour le jour et profitez de leurs bonnes adresses américaines.

los-angeles-beverly-hills-couple-lac-mélissa-richard (Jour 3)

Sommaire

Jour 1 : Embarquement, vol et arrivée sur le sol américain
Jour 2 : Université, fraternités et match de baseball
Jour 3 : Beverly Hills, lèche-vitrines et ribs
Jour 4 : Randonnée, Hollywood sign et rencontres
Jour 5 : Venice Beach, tacos et balade
Jour 6 : Ville, Journée de la Terre, rooftop

Premier jour (17 avril 2017) : « Arrivée »

Embarquement, vol et arrivée sur le sol américain

On arrive à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, 4h à l’avance pour être sûrs de bien partir. Pas moyen qu’on loupe notre vol ! Jusqu’au bout on se dit que c’est une blague, on n’y croit pas… J’ai vraiment l’impression qu’on va m’appeler et me dire : « Nan mais c’est une blague ! Rentrez chez vous Mélissa ! ». Même encore aujourd’hui, après notre séjour à Los Angeles, on n’en revient pas d’avoir gagné…

Il est 8h30 et notre file d’attente est totalement vide. On arrive au comptoir, on donne nos billets… Je me prépare au pire, en me disant c’est « trop beau pour être vrai ». On nous tend nos cartes d’embarquement. OUF ! Passé le stress, on va petit déjeuner au McDonald’s. L’avion doit décoller à 13h.

A bord, le personnel de la compagnie Air Tahiti Nui est très agréable, on nous offre des fleurs qui sentent bon les vacances. Le confort des sièges fait le bonheur de Richard, il a de la place pour étendre ses grandes jambes. Pour passer le temps on regarde des films. Les repas sont appréciables.

los-angeles-aéroport-billets-fleur-air-tahiti (Jour 1) 2 images

On part à 13h, on arrive à 14h, c’est super pratique. On ne perd pas de temps et le décalage horaire ne s’est pas fait sentir.

Arrivée à l’aéroport international de Los Angeles, l’ambiance est détendue, très californienne ! Les Américains sont accueillants et lorsque l’on passe au guichet de l’immigration, de la douane c’est super rapide. On arrive, on met notre passeport dans une machine, ça imprime et c’est terminé. Ensuite on va voir l’agent de l’immigration, il est super sympa et nous met directement à l’aise. A la sortie, il est 15h et il fait chaud, 25°C.

los-angeles-aéroport-et-drapeau-américain (Jour 1)

Top départ ! On nous propose tout un panel de possibilités pour aller à notre hôtel. Nous, (bêtement) on décide de prendre le plus économique. On teste le métro. Grosse erreur. On y passe 2h ! Sur la carte les distances paraissent minuscules mais, en fait, c’est géant. On a l’impression que c’est à 4 stations, mais elles sont très éloignées les unes des autres. Tout est très mal indiqué, il n’y a même pas le temps d’attente des trains sur le quai, le réseau est très mal développé. Il est pratiquement devenu obsolète.

Le seul point positif, c’est le prix : 26 $/semaine/personne. Ce qui est bien c’est que ça ne commence pas du lundi au lundi. On peut prendre l’abonnement quand on veut, pour une durée de 7 jours. Heureusement, on n’était pas trop chargés : une valise quasiment vide (pour les souvenirs) chacun et notre sac à dos.

17h, on arrive enfin à notre station : Hollywood Boulevard nous accueille ! Le fameux trottoir pavé d’étoiles. Notre hôtel, le Mama Shelter, n’est pas très loin. Un peu plus de 10 min avec les valises. On nous souhaite la bienvenue. Le personnel est vraiment sympathique, ils nous demandent d’où nous venons, pourquoi nous sommes là, ce qu’on fait, ils nous disent qu’ils adorent la France… A l’accueil, on donne notre passeport et ils nous offrent des guides sur la ville avec les différents concerts, les endroits à voir et des bons plans restaurants.

los-angeles-centre-ville-hollywood-boulevard-étoiles-célébrités-et-plantes (Jour 6)

La chambre est superbe avec le lit King Size, un Mac qui sert de télé, une vue sur la ville sans vis-à-vis et, depuis notre 5ème étage (Los Angeles n’est pas une ville haute), on voyait le panneau Hollywood. C’était vraiment comme sur les photos ! On décide d’aller admirer le coucher de soleil sur la plage de Santa Monica, accompagnés d’un bon burger. Alors on reprend les transports, et là, même catastrophe qu’à l’arrivé. On passe 1h30 dans le métro. Lorsque l’on sort enfin, il pleut, il fait froid et à 20h la nuit est déjà tombée. On avait prévu des tonnes de trucs, mais on finit à McDonald’s.

los-angeles-chambre-hotel-image-article

los-angeles-mama-shelter-article

On repart après 15 min, après avoir dégusté notre hamburger. On reprend le métro, on attend 20 min. On lutte pour ne pas s’endormir. Alors, pour ne pas louper notre station, on somnole à tour de rôle, c’est horrible ! (rires). On rentre sur les coups de 23h à l’hôtel. Sur place, l’ambiance bat son plein. Il y a un bar en bas et un autre en haut, sur le roof top. Mais, épuisés, nous décidons de monter nous coucher.

En bref…
Demande Esta, autorisation électronique de voyage
Rendez-vous sur le site
Air Tahiti Nui, compagnie aérienne
Rendez-vous sur le le site
Mama Shelter, hôtel
Adresse : 6500 Selma Ave, Los Angeles, CA 90028, États-Unis
Téléphone : +1 323-785-6666
Rendez-vous sur le site
Retour au Sommaire

Deuxième jour : « Campus »

Université, fraternités et match de baseball

los-angeles-campus-jour2-article

Le lendemain, on décide de visiter le campus de Los Angeles, UCLA. Pour l’anecdote, nous nous sommes rencontrés à la fac de La Sorbonne, donc on voulait faire un clin d’œil et voir si c’est pareil que chez nous. Le matin, on achète des donuts au Dunkin Donuts et une boisson au Starbucks, pour faire comme les Américains ! A 2 pas de l’hôtel, sur Hollywood Boulevard.

On prend le bus, sauf qu’encore une fois le réseau est mal indiqué. On ne comprend pas trop dans quelle direction il va. Comme la ville est immense, tout est très loin, et pour se déplacer c’est compliqué. L’avantage, c’est que les Californiens sont super gentils. Ils voient que nous sommes perdus, qu’on cherche sur la carte ou le téléphone et directement ils vont venir nous demander si on a besoin d’aide.

On met 40 min pour arriver au campus. Une fois sur place on se rend compte que c’est énorme. C’est un village, une vraie petite ville. En son cœur, on y retrouve restaurants, cinémas, supermarchés, installations sportives… On fait le tour, ça fait un peu plus de 2 km² ! On a pu entrer dans la bibliothèque, l’ambiance est très studieuse. C’est tellement grand, qu’il y a même 1 km de route bordé de maisons de fraternités et de sororités. On se croirait dans un film !

los-angeles-campus-ucla-facade

A midi on décide de manger au célèbre Taco Bell. Leur nourriture est passablement infecte ! On déconseille ce fast-food, rien n’a de goût. Les boissons sont format XL : 1L voire 1,5L pour le soda, c’est démesuré. Le prix de deux menus : 17 $.

Il y a une boutique officielle dans le campus, on craque, on s’achète des sweats à l’effigie de l’université. On peut y voir inscrit en gros : UCLA. Ça fait vraiment : « on y était, on a fait un semestre là-bas ! » Alors que pas du tout.

Avant notre séjour à Los Angeles, on avait réservé un match de baseball universitaire (via ticketmaster). Ça se passe au Jackie Robinson Stadium (UCLA vs Long Beach). Pour des places VIP, on en a eu pour 12 $ chacun –les places normales étaient à 8 $. On était situés juste derrière le batteur. J’ai beaucoup aimé, même si je ne connaissais absolument pas les règles. Du coup, j’étais sur Wikipédia en même temps ! Le match commence à 18h, c’est très cliché américain, on adore ! Directement, on se met dans l’ambiance. Et pour faire comme tout le monde, on achète un hot dog !

los-angeles-campus-jour2-match-baseball

C’est un match universitaire, mais c’est très pro : ouverture avec l’hymne nationale, grand écran, installations modernes, analyses de match, etc. Nous ne sommes pas restés jusqu’à la fin, on est restés jusqu’à la 5ème manche. Le match durait tout de même 5h, en tout. Fin du suspens, c’est UCLA qui a gagné !

Cette fois-ci pour rentrer, on ne commet pas la même erreur que la veille. On réserve un UBER. C’est très rapide et vraiment pas cher.

Le quartier de l’hôtel est parfait la journée, mais le soir, je n’étais pas très rassurée. Dans les rues, il y a beaucoup de sans-abris et de gens avec des problèmes mentaux. On les croise partout. Après, ils n’embêtent pas forcément les gens. Et je ne les ai pas vus mendier. Le quartier se veut hypster, un peu bobo. Si je devais faire un parallèle avec Paris, je pense qu’il se rapprocherait de Barbès.

Pour les visites, on commence notre journée très tôt le matin : on est debout à 6h. Comme ça, ça nous permet de rentrer pas trop tard, vers 23h à l’hôtel. On préfère.

En bref…
Campus de Los Angeles, UCLA
Rendez-vous sur le site
Dunkin Donuts, boutique de donuts
Rendez-vous sur le site
Plan du métro interactif
Rendez-vous sur le site
Match de Baseball Universitaire, réservation
Rendez-vous sur le site
Retour au Sommaire

• Troisième jour : « shopping »

Beverly Hills, lèche-vitrines et ribs

los-angeles-beverly-hills-rue-touristes-article

Journée à la Pretty Woman. Sauf que monsieur n’a pas voulu lâcher la carte bleue ! (rires) En ce bon matin, on se dirige vers Mcdo pour un petit déjeuner de champion : pancakes, saucisses, bacon, œufs, galettes de pomme de terre et chocolat chaud. Tout ça pour 6 $.

On part en Lyft, parce que le métro on n’en peut plus ! Direction Beverly Hills. La zone n’est pas desservie par le métro, en même temps c’est un quartier très chic, donc je comprends pourquoi ils n’ont pas besoin d’une ligne. Ils ont tous des grosses voitures. Par contre, c’est constamment embouteillé.

On se promène au centre commercial The Grove, le fameux à ciel ouvert, avec une grande rue piétonne. Complètement démesuré mais pas dépaysant puisqu’on y retrouve exactement les mêmes enseignes et les mêmes marques, au même prix qu’en France. La seule marque qui vaut le coup, c’est les jeans Levi’s, j’en achète un pour ma mère à 8 $.

Le midi, nous mangeons à l’Original Farmers Market. C’est un immense marché, il y a des fruits et des légumes frais, des bouchers, fromagers. On y trouve aussi plein de desserts atypiques. On mange un délicieux sandwich au roastbeef avec une sauce au maïs, à Magee’s Kitchen. La viande est hyper tendre et parfaitement assaisonnée. A deux on paye 30 $.

los-angeles-richard-restaurant-jour3-article

Direction ensuite au Beverly Center. Les locaux le considèrent comme un petit centre commercial mais il fait tout de même la taille de La Défense ! 5 étages de parking, c’est complètement fou. Je ne retiendrais que le magasin de Victoria Secret où les prix sont vraiment bas, sinon ils proposent les mêmes boutiques que chez nous.

Nous avons continué sur Rodeo Drive, grande rue commerçante. Chanel, Louis Vuitton, marques françaises de luxe… Du coup, on lèche les vitrines, mais on ne rentre pas ! On se promène, c’est très agréable. A chaque coin de rue, des voituriers attendent leur riche passager, en plein shopping…

Le soir on s’arrête au JNJ Burger (voir photo ci-dessus). Un bouiboui qui ne paye pas de mine que l’on avait repéré sur un blog qui le conseillait. Là-bas, tout le monde doit connaître car notre chauffeur Lyft nous dit que c’est vraiment bon. On commande d’énormes ribs de porc, le « classic », première ligne sur la carte, avec une sauce maison à tomber par terre. Pas très cher, ça coûtait 8 $.

Un peu avant la tombée de la nuit nous décidons d’aller, en bus, au LACMA (Los Angeles County Museum of Art). Devant, il y a une œuvre artistique : Urban Light, de Chris Burden, des rangées et des rangées de lampadaires que l’on aperçoit dans plusieurs films. On se rend ensuite à l’Amoeba Music. Un disquaire incontournable de Los Angeles où l’on trouve tous les styles de musique possible sur plus de 2 000 m².

los-angeles-amoeba-lacma-jour4-article

En bref…
Original Farmers Market, grand marché
Adresse : 6333 W 3rd St, Los Angeles, CA 90036, États-Unis
Horaires : du lundi au samedi : 09:00–20:00, le dimanche : 10:00–19:00
Rendez-vous sur le site
Magee’s Kitchen, restaurant
Rendez-vous sur le site
Beverly Center, centre commercial
Adresse : 8500 Beverly Blvd, Los Angeles, CA 90048, États-Unis
Horaires : du lundi au samedi : 10:00–21:00, le dimanche : 11:00–18:00
Rendez-vous sur le site
Rodeo Drive, rue commerçante
Adresse : Santa Monica Blvd at Wilshire Blvd, Beverly Hills, CA 90210
JNJ Burger, restaurant spécialités américaines
Adresse : 5754 W Adams Blvd, Los Angeles, CA 90016, États-Unis
Téléphone : +1 323-934-5390
Rendez-vous sur le site
LACMA, Los Angeles County Museum of Art
Adresse : 5905 Wilshire Blvd, Los Angeles, CA 90036, États-Unis
Horaires : lundi, mardi, jeudi : 11:00–17:00, mercredi : fermé, vendredi : 11:00–20:00 et le week-end : 10:00–19:00
Amoeba Music, disquaire culte
Rendez-vous sur le site
Lyft, service de transports semblable à Uber
Rendez-vous sur le site
Retour au Sommaire

• Quatrième jour : « randonnée »

Randonnée, Hollywood sign et rencontres

los-angeles-hollywood-article

Pour notre quatrième jour, au petit matin on se rend à Griffith Park. C’est sympa. Il y a l’Observatoire d’astronomie : le Griffith Observatory, situé à 300 m d’altitude avec une vue à 360° sur Los Angeles. Il y a une navette qui nous y emmène, c’est pratique car c’est assez haut. En plus, avec notre abonnement de transports, la navette est incluse dans le prix. On en profite ! On pique-nique sur place : lunch box américaines toutes préparées. Il y a de nombreuses tables et bancs qui sont à disposition et beaucoup de fontaines d’eau fraiche.

lunchables-jour4-article

A 15h, on se met en route pour une randonnée vers le Hollywood Sign, le fameux. Je vois qu’il faut 4 miles pour y aller. Sauf qu’en bon Français, on ne fait pas la conversion, on pensait donc y être en 1h30. Le premier panneau indique le sens de la marche, nous le suivons. Sauf qu’au bout d’une demi-heure, il n’y a plus aucune indication et trois chemins différents. On se perd complètement ! On marche en petites baskets, sous un soleil de plomb, sans eau ni vent. L’horreur ! On décide d’utiliser l’application Google Maps qui nous fait prendre des petits chemins tarabiscotés et à la limite du praticable.

griffith-park-jour4-article

A un moment on est carrément à flanc de montagne avec des descentes à pic, nous devions dévaler la pente sur les fesses ! En cas de chute ou de faux mouvements, c’est fini. Et ne comptez pas faire demi-tour, c’est impossible. A un moment on s’est dit qu’on allait appeler un hélicoptère, sauf que la prise en charge aux États-Unis c’est minimum 15 000 $, alors on s’est vite motivés pour continuer ! (rires)

randonee-article

Après 3h de descente vertigineuse on y arrive enfin. Il est 18h. On sait maintenant que 4 miles correspondent à 7,5 kilomètres. Avec les montées, c’est l’équivalent de 55 étages (!!!) On n’en peut plus et, en plus, on ne peut pas vraiment nous approcher du « H O L L Y W O O D ». On s’attend à toucher le « H » mais nous n’avons pas le droit de monter car la police est partout et une barrière nous sépare de quelques mètres. Du coup, forcément, on est déçus ! Par contre, pour les photos c’est top, il n’y a pratiquement plus personne. On remarque, par contre, que nous ne sommes pas les bienvenus. Ça reste un quartier résidentiel et les gens doivent en avoir marre de voir plein de touristes chaque jour graviter près de chez eux…

park-view-sign-hollywood-panorama

Bon, c’est pas tout, mais nous devons rentrer maintenant. On n’a absolument pas envie de recommencer tout notre périple. Là, nous croisons Patrick Texas, une star polonaise ! Oui, nous non plus nous n’en avions jamais entendu parler, avant. (rires) Apparemment, il est chanteur. Un peu plus tard, nous faisons la rencontre de touristes roumains, qui viennent de Brooklyn. On sympathise avec eux et ils nous proposent de nous déposer à Hollywood Boulevard. Un miracle !

C’est là vraiment qu’on se rend compte de l’amabilité des gens. Ils ne se forcent pas, ils sont gentils naturellement. Ça fait vraiment du bien. C’est sans doute ça qui nous manque le plus au retour.

Il est 19h30, l’heure de la douche. Indispensable après cette journée ! On la savoure.

Pour le restaurant du soir nous allons au japonais : Daikokuya. Il se situe à Little Tokyo où toute la population nippone de Los Angeles, et des environs, se donne rendez-vous. Pas de réservation possible, premiers arrivés, premiers servis. On attend environ 30 min pour avoir une table. Menu typiquement nippon avec des plats traditionnels (ramens, gyoza, …) On commande des ramens, pour 13 $. La nourriture est vraiment très bonne, l’ambiance géniale et authentique. On rentre à l’hôtel en Uber, vers 23h.

little-tokyo-article

En bref…
Griffith Park
Adresse : 4730 Crystal Springs Dr, Los Angeles, CA 90027, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Griffith Observatory
Adresse : Griffith Park, 2800 E Observatory Rd, Los Angeles, CA 90027, États-Unis
Horaires : du mardi au vendredi : 12:00–22:00, le week-end : 12:00–22:00
Rendez-vous sur le site
Hollywood Sign
Adresse : Griffith Park, Los Angeles, CA 90068, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Application Google Maps
Télécharger sur l’Apple Store ou Google Play
Daikokuya
Adresse : 327 E 1st St, Los Angeles, CA 90012, États-Unis
Rendez-vous sur le le site
Retour au Sommaire

• Cinquième jour : « plage »

Venice Beach, tacos et balade
Cette journée, on souhaite la passer à la plage. On petit déjeune au Pie Hole sur Hollywood Boulevard qui font des tartes et tourtes sucrées ou salées (ouvert toute la journée). Après notre délicieuse (et pas chère) tarte au citron, on prend un bus (toujours très mal indiqué) direction Venice Beach. On y est une heure après.

tourte-cours-d'eau-article

Venice Beach se nomme ainsi car le quartier ressemble à la ville de Venise avec tous ces jolis canaux. Les habitants ont chacun leur petite embarcation, leur ponton privé, le rêve. Le quartier est très bobo, on y trouve des créateurs, de la déco arty, des commerces ambulants et la vente de marijuana thérapeutique est autorisée. Il y a une piste cyclable -où vélo rollers et poussettes se partagent l’espace- qui relie la ville à Santa Monica. On se promène tranquillement sur la piste en front de mer d’environ 4 km.

Avant de rejoindre Santa Monica, on déjeune à Tacos Por Favor où il y a de véritable tacos, nachos et différentes spécialités mexicaines. C’est très bon ! Pour le dessert on s’arrête au Blue Star Donuts. Là-bas, il existe plein de saveurs insolites telles que bacon ou thé matcha, par exemple. Les donuts sont préparés sur place, sous nos yeux, ça sent bon et ça l’est encore plus.

donuts-article

Le quartier de Santa Monica est plus huppé que celui de Venice Beach. A tous les coins de rue il y a des bancs de musculation ou des appareils sportifs en libre-service. Il y a aussi un grand skate parc. Ici, l’apparence compte énormément, les gens sont tous magnifiques et parfaitement musclés.

On s’arrête faire du shopping au Third Street Promenade, centre commercial avec un magasin Levi’s où il y a des promos toute l’année.

La mer est froide, on y trempe seulement nos pieds.

plage-richard-article

Il y a des boutiques mais on n’ose pas y rentrer : aucun prix dans les vitrines, on ne sait pas si c’est dans nos moyens ou non.

On va jusqu’à la célèbre jetée, Santa Monica Pier. Des personnes pêchent, d’autres jouent aux jeux d’arcade. Il y a aussi un parc d’attraction. Il fait 32°C mais il y a un vent frais près de la mer, c’est agréable on ne sent pas la chaleur nous tomber dessus. Tellement pas que j’ai pris un coup de soleil sur le nez !

coucher-de-soleil-article

parc-attractions-article

Le soir : KFC. Car j’ai une mission personnelle : manger KCF dans tous les pays. Là-bas, ils ont des pop-corn goût poulet ! On rentre en métro.

En bref…
The Pie Hole, restaurant de tartes et de tourtes
Adresse : 714 Traction Ave, Los Angeles, CA 90013, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Venice Beach, quartier
Rendez-vous sur le site
Tacos Por Favor, restaurant mexicain
Adresse : 826 Hampton Dr, Venice, CA 90291, États-Unis
Rendez-vous le site
Blue Star Donuts
Adresse : 1142 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Santa Monica, quartier
Rendez-vous sur « le site
Third Street Promenade, centre commercial
Adresse : 1351 3rd Street Promenade #201, Santa Monica, CA 90401, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Santa Monica Pier, célèbre jetée
Rendez-vous sur le site
Retour au Sommaire

• Sixième jour : « ville »

Ville, Journée de la Terre, rooftop

Los Angeles ne possède pas vraiment de centre-ville, ce sont juste des points d’intérêt disséminés un peu partout. On prend notre petit-déjeuner au Starbucks. Ensuite, c’est l’heure de prendre le métro jusqu’à Union Station, LA gare ferroviaire principale de Los Angeles avec des trains en direction de toutes les villes aux alentours.

los-angeles-métro-station-gare (Métro)

C’est la Journée de la Terre et celle des Sciences. Les rues sont envahies par des militants brandissant des pancartes et des animations et conférences sont organisées toute la journée. On n’avait pas connaissance de cette journée, c’est par pur hasard que l’on assiste à tout ça. Les manifestants prônent l’écologie, mais mangent au Macdo à midi, cherchez l’erreur.

los-angeles-centre-ville-manifestation-(jour6)

On visite le Grand Central Market où épiceries, maraichers, primeurs, restaurants s’y retrouvent. Sur le chemin, on visite The Last Bookstore, une librairie à l’ambiance feutrée, très british. Je me suis pris le coffret du Seigneur des Anneaux. On se rend ensuite à la bibliothèque municipale. En sortant, il y a un tournage d’un film. On doit attendre puis courir hors du champ !

los-angeles-centre-ville-bibliothèque-livres-librairie-(Jour 6)

Le midi, nous mangeons au Umami Burger. Un délicieux coréen. Richard teste le burger à la truffe « miiiiam » – « Il en garde un souvenir mémorable, sans doute le meilleur du séjour ! (rires) ».

A savoir : aux Etats-Unis, il faut donner un tip à la fin du repas. Un pourboire d’environ 15 % du repas. En bas du ticket de caisse il y a des montants conseillés. Au moment de payer, on n’a plus qu’à dire combien l’on souhaite donner. C’est ajouté automatiquement au montant total de l’addition. Le tout payable par carte. On n’a pas besoin d’avoir de la monnaie sur soi. C’est bien pratique !

los-angeles-centre-ville-restaurant-burger-umami-(Jour 6)

Le programme de l’après-midi continue sur le thème du shopping avec une déambulation au Macy’s, célèbre chaîne de magasins à l’instar de nos Galeries Lafayette. Ensuite on va au Target, sorte d’hypermarché comparable au Leclerc en termes de taille. On achète des spécialités typiquement américaines : M&M’s, beurre de cacahuète, etc.

los-angeles-centre-ville-marché-market-alimentation-jour6

Dans tous les magasins où nous sommes allés, les vigiles ont reniflé nos bouteilles d’eau pour voir si ce n’était pas de l’alcool. Ils peuvent nous obliger à les vider et à les remplir à l’intérieur. Mais il n’y a pas de gens soûls dans les rues. Les Californiens sont tous très healthy. Il y a beaucoup de restaurants « green », les gens boivent plutôt des smoothies !

On rentre à l’hôtel. Cette fois-ci on tente le roof top, gratuit pour tout le monde. L’avantage, c’est que lorsque l’on est client de l’hôtel, même si des gens ont réservé, on est prioritaires. La vue est magnifique et l’endroit très sympa. Il y a des babyfoots, de la musique, des gros coussins, des canapés et même des projections de films la nuit tombée. On commande des cocktails et on profite de la vue. On parle avec d’autres clients, ils nous disent adorer notre accent frenchy !

los-angeles-hôtel-rooftop-canapé-babyfoot-(Hôtel-Extérieur hôtel-Rooftop)

los-angeles-hôtel-rooftop-cocktail-babyfoot-(Hôtel-Extérieur hôtel-Rooftop)

Le soir au menu c’est burger new-yorkais au restaurant Shake Shack : burgers et milkshake délicieux.

La fin de notre séjour, c’est demain… Le lendemain matin, on visite le mini marché sur Selma Avenue avec beaucoup de commerces ambulants. Puis l’heure du départ a sonné. On prend la navette de Hollywood Boulevard jusqu’à l’aéroport (≈ 35 min, 8 $/personne). On décolle à 13h30. Bye Bye LA !

En bref…
Grand Central Market, grand marché
Adresse : 317 S Broadway, Los Angeles, CA 90013, États-Unis
Rendez-vous sur le site
The Last Bookstore, grande librairie
Adresse : 453 S Spring St, Los Angeles, CA 90013, États-Unis
Rendez-vous sur le site
Umami Burger, restaurant coréen
Rendez-vous sur le site
Macy’s, centre commercial
Rendez-vous sur le site
Target, hypermarché
Rendez-vous sur le site
Shake Shack, restaurant new-yorkais
Rendez-vous sur le site
Retour au Sommaire

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.