Blog Bourse des Vols > TOP > Les plus beaux parcs urbains dans le monde

Les plus beaux parcs urbains dans le monde

A l’occasion de la Cop 22 organisée en novembre au Maroc, partez-vous mettre au vert dans l’un des nombreux parcs urbains dans le monde. Les sites de Melbourne, Vancouver ou Pékin vous accueilleront dans la plus belle des atmosphères.

Royal Botanic Gardens, Melbourne, Australie
Faites-vous plaisir et reposez-vous un instant dans les Jardins botaniques royaux de Melbourne, un des plus beaux parcs de la ville. Ce lieu apaisant et romantique est situé à 2 km du centre-ville de Melbourne, sur la rive sud du fleuve Yarra. Baladez-vous sans réserve sur les 38 hectares de ce parc, qui compte plus de 12 000 espèces de plantes, d’arbres et de végétaux, pour un total de 50 000 végétaux. Vous aurez la chance d’apercevoir des cygnes noirs ou des kookaburras et de traverser différents écosystèmes, adaptés à chaque plante. Fondé en 1846 par le Lieutenant Governor Charles La Trobe, le parc abrite le Guilfoyle’s Volcano, un réservoir d’eau, le Tropical Glasshouse, qui renferme des espèces tropicales, un jardin pour enfants ou l’Observatoire de Melbourne. Dans le National Herbarium of Victoria vous attendent près d’1,2 million de spécimens séchés. Et si la soif vous tenaille après votre longue marche, le Jardin Tan et The Terrace vous ouvrent leurs portes.

royal-botanic-gardens-melbourne-1000x400px-image-article

Villa Doria Pamphilj, Rome, Italie
La Villa Doria Pamphilj est le plus grand parc paysager de Rome, étalé sur près de 180 hectares. Elle comprend trois parties, le palais et les jardins, la pinède et le terrain agricole. En déambulant dans ses allées ordonnées, vous découvrirez des jardins à la française, avec une architecture élaborée et des proportions nettes. Au grès de votre marche, vous apercevrez statues antiques, fontaines et autres chutes d’eau. Élaboré dans les années 1600 en tant que propriété privée pour la famille Pamphilj, le site dispose d’une villa, le Casino del Belrespiro. La Villa Doria Pamphilj est conçue comme un musée, qui vous donnera un aperçu d’une villa romaine du XVIIème siècle. Ses diverses allées sont propices aux balades, au jogging et au vélo. Ouverte au public en 1972, elle offre une échappatoire à la cohue et au bruit de Rome avec ses arbres fruitiers, sa forêt de pins et sa forêt de chênes.

villa-doria-pamphili-rome-italie-1000x400px-image-article

Stanley Park, Vancouver, Canada
Une oasis de verdure vous attend dans le Parc Stanley à Vancouver, où vous profiterez de près de 400 hectares de verdure et d’une forêt tropicale. Ouvert en 1888 et nommé d’après Lord Frederick Stanley, le site compte près de 27 km de sentiers propices à la randonnée. Cette plongée au cœur de la végétation vous permettra d’apercevoir des animaux sauvages dont le coyote ou les castors. Si la marche vous épuise, embarquez à bord du Stanley Park Train pour un circuit de 2 km conduit par une locomotive Canadian Pacific 374. L’un des hauts lieux du parc est le front de mer ininterrompu de 28 km, qui fait le tour du parc. Vous trouverez aussi votre bonheur dans l’Aquarium de Vancouver, parmi les 3 500 fleurs du Jardin des roses ou les 4 500 fleurs du Ted and Mary Greig Rhododendron Garden. Autres attractions, les 3 portails gravés accueillant les visiteurs au Brockton Point Visitor Centre et les 9 totems sculptés par les tribus des Premières Nations.

stanley-park-vancouver-1000x400px-image-article

Hyde Park, Londres, Royaume-Uni
Construit en 1536 comme une réserve de chasse par Henry VIII, Hyde Park est devenu au fil des années l’un des 8 parcs royaux de Londres. Il a ouvert au public en 1637, accueillant les célébrations officielles et royales. Vous y serez parfaitement à l’aise pour pique-niquer, prendre un bain de soleil, assister à un concert ou faire de l’équitation. Il est également possible de louer un bateau afin de naviguer sur la Serpentine, un lac artificiel crée par la Reine Caroline, femme de Georges II. Ce dernier sépare également le parc des Jardins de Kensington, situés plus à l’ouest. Les 140 hectares de Hyde Park sont peuplés de près de 4 000 arbres et de nombreux mémoriaux et statues, la plus connue étant la Fontaine commémorative de Diana, une structure qui rend hommage à la Princesse de Galles. En été, le Jardin des roses est un lieu très populaire. Londoniens et touristes accourent pour respirer et admirer les milliers de fleurs.

hyde-park-londres-1000x400px-image-article

Park Güell, Barcelone, Espagne
Impossible d’échapper aux 18 hectares du Park Güell lors d’un séjour à Barcelone. Ses milliers de céramiques et ses structures à l’architecture naturelle et aux formes fluides sont classés à l’UNESCO. Il est en effet représentatif du travail de l’architecte Antoni Gaudí, qui s’inspire de la nature. Vous serez époustouflé dès l’entrée en voyant le portail et les 2 bâtiments de la conciergerie qui rappellent l’univers d’Hansel et Gretel avec leurs toitures aux formes originales. Empruntez ensuite l’Escalier du Dragon, reconnaissable à ses formes serpentées et à son dragon pour atteindre l’esplanade. Une fois sur la Place de la Nature, autrefois nommée Théâtre Grec, asseyez-vous sur un banc, sortez un livre ou observez simplement la ville en contrebas. Le parc a vu le jour en 1900 à l’initiative du Comte Eusebio Güell qui ambitionnait de construire des résidences pour la bourgeoisie. Suite à l’échec du projet, la municipalité de Barcelone a acquis le site pour le transformer en parc public en 1923.

park-guell-barcelone-espagne-1000x400px-image-article

Golden Gate Park, San Francisco, États-Unis
Le Golden Gate Park accueille les visiteurs de tous âges sur ses 4,5 km². Commencez par le Conservatory of Flowers et sa collection de 1 700 espèces de plantes rares et tropicales, abritées dans l’un des plus anciens bâtiments du parc, tout de verre et de bois. Poussez ensuite jusqu’à l’Académie des Sciences de Californie qui comprend un aquarium, un planétarium et un Museum d’Histoire Naturelle. Au Young Museum se trouvent des œuvres datant du XVIIème siècle à aujourd’hui, notamment des costumes, des sculptures ou des gravures. Puis plongez au cœur de la végétation japonaise dans le Jardin de thé japonais construit pour l’Exposition Universelle de 1894. Conservés après la foire, ses cerisiers en fleurs attirent de nombreux visiteurs. Le Jardin botanique de San Francisco vous émerveillera avec ses 8 000 variétés de plantes provenant du monde entier. A l’extrême ouest sont installés deux moulins à vent qui irriguaient le parc dans les années 1900.

conservatory-of-flowers-san-francisco-1000x400px-image-article

Keukenhof, Lisse, Pays-Bas
Si vous êtes présent aux Pays-Bas entre le 23 mars et le 21 mai 2017, rendez-vous sans attendre à Lisse, localisé entre Amsterdam et La Haye. Durant ces quelques mois, vous aurez l’occasion d’admirer la floraison de plus de 7 millions de tulipes réparties en 800 espèces sur un terrain de 32 hectares. Tout a commencé en 1647 avec la construction du château de Keukenhof, puis l’élaboration tout autour d’un jardin en 1857. La première exposition de bulbes s’est déroulée en 1949, donnant naissance au parc printanier Keukenhof et à l’ouverture du parc au public en 1950. Au fil du temps, Keukenhof est devenu un des plus grands jardins floraux du monde, une véritable vitrine internationale de l’horticulture. Les plus jeunes ne sont pas oubliés avec une ferme, un labyrinthe et une aire de jeux inclus dans ce parc à la renommée mondiale.

keukenhof-lisse-tulipes-jardins-1000x400px-image-article

Englischer Garten, Munich, Allemagne
Partez vous perdre dans les allées et l’immensité verte de l’Englischer Garten, l’un des plus grands parcs d’Europe et le premier jardin public du continent. Il a été fondé en 1798 par Benjamin Thompson sur ordre de l’électeur Charles Théodore de Bavière. Son nom est une référence à ses jardins cultivés à l’anglaise. Réparti sur 3,7 km², il s’étend tout en longueur. Au sein de l’Englischer Garten, vous pourrez vous adonner à diverses activités comme le vélo ou la randonnée sur les 78 km de sentiers, le pédalo sur le lac Kleinhesseloher ou le nourrissage des canards. Allez aussi assister à une authentique cérémonie du thé à la Tour chinoise ou observer le paysage munichois depuis le Monopteros. Visiteurs et habitants aiment à se réunir dans l’un des 4 jardins de bière du parc, le plus grand, celui de la Tour chinoise, pouvant accueillir jusqu’à 7 000 personnes ! Quant à celui sur les berges du lac Kleinhesseloher, ses 2 500 places sont également très prisées par beau temps.

englischer-garten-munich-allemagne-1000x400px-image-article

Beihai Park, Pékin, Chine
Accessible au public en 1925, le Parc Beihai date du Xème siècle et a traversé plusieurs dynasties. Vous promener dans ces allées vous fera voyager dans le temps, à l’époque de la Chine impériale. Situé dans le centre de Pékin, au nord-ouest de la Cité Interdite, il s’agit de l’un des plus authentiques, des plus anciens et des mieux préservés du pays. Prenez le temps de découvrir les nombreux pavillons, temples bouddhistes et autres édifices lors de votre balade dans les lieux. Le site, qui comprend l’île de la Jade flower Island et un lac qui en fait le tour, s’étend sur une superficie totale de près de 70 hectares. Vous avez, si vous le souhaitez, la possibilité de louer un bateau et de naviguer à volonté. Le monument le plus connu de l’île et le plus facilement reconnaissable est le White Dagoba, utilisé comme point de repère. Les divers jardins sont très appréciés des visiteurs, qui y trouvent paix et sérénité.

beihai-park-pekin-chine-1000x400px-image-article

Griffith Park, Los Angeles, États-Unis
Faites votre entrée au Griffith Park, plus grand parc de la ville et l’un des plus importants du pays. Il a ouvert ses portes en 1896, suite à un don de terrain Griffith Jenkins Griffith qui souhaitait qu’il devienne un espace de loisirs ouvert à tous. Le site n’a cessé de s’agrandir au fil des années. Vous aurez grand plaisir à observer le panorama unique en contrebas sur la ville et à approcher au plus près du célèbre panneau Hollywood, symbole de Los Angeles. Le point culminant, Mount Hollywood, se situe à 495 m et abrite l’Observatoire Griffith, lieu culturel par excellence. Faites aussi un tour aux Zoo de Los Angeles & Jardins Botaniques, qui regroupent plus de 1 100 animaux et près de 7 400 plantes. Pour une immersion dans la culture et l’histoire de l’Ouest américain, rendez-vous à l’Autry National Center alors que pour un concert en plein air, le Greek Theatre est le lieu idéal. Les 1 704 hectares de montagne et de végétation et les 85 km de sentiers se parcourent à pied, à vélo ou à cheval.

griffith-park-los-angeles-etats-unis-1000x400px-image-article

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.