Les destinations sans touriste

Pour les vacances, beaucoup sont ceux qui rêvent de tranquillité, loin des masses de touristes et du brouhaha qui va avec. Bonne nouvelle ! Partir loin de la foule, c’est possible. Et même en haute saison. Suivez notre top des destinations peu fréquentées des voyageurs… mais dépêchez-vous, elles pourraient le devenir.

La Macédoine

La Macédoine est enclavée entre 5 pays (Grèce, Bulgarie, Serbie, Kosovo et Albanie). Au croisement d’influences orientales et occidentales, elle a su développer une identité propre et dispose d’un patrimoine naturel et architectural exceptionnel. Ici, les montagnes sont reines – 34 sommets dépassent les 2 000 mètres d’altitude – les lacs sont légion (une cinquantaine dans tout le pays) et l’on trouve même un canyon, celui de Matka ! La perle du pays demeure Ohrid, une petite ville du sud-ouest sur les rives du lac homonyme et son église saint-Jean de Kanéo. La compagnie low cost Wizz Air vous emmène à l’aéroport de Skopje en 2h40 via un vol direct.

Le Togo

De la capitale Lomé à la région du Koutammakou au nord du pays, des paysages variés défilent. Ils alternent plages de sable fin, collines, plateaux et savanes. Dans les parcs nationaux de Fazao-Malfakassa et Kéran, on avance au milieu d’une flore abondante. La faune est composée d’antilopes, d’éléphants, de cigognes, de girafes ou d’hippopotames. Mais pour découvrir réellement le pays et ses traditions, rien de mieux que de quitter les grands axes. Découvrez alors des villages hospitaliers, et, avec un peu de chance, vous assisterez à des fêtes locales. Faites Paris – Lomé via Air France, Royal Air Maroc ou encore TAP en vol avec escale. Comptez minimum 8h15 de vol.

Le Tadjikistan

Parce qu’il possède encore peu d’infrastructures, le Tadjikistan est un pays qui séduira les voyageurs les plus aguerris et aventuriers. Leur route les mènera jusqu’aux sommets du Pamir (une montagne qui culmine à plus de 7 000 mètres d’altitude !), dans la vallée de Wakhan ou sur les rives du lac du Karakol. Passage obligatoire, les nuits en yourte, au beau milieu de paysages infinis et en compagnie d’une population réputée pour être l’une des plus accueillantes au monde. En revanche, il est déconseillé de séjourner le long de la frontière sud du pays, encore très instable. Bien que l’aéroport international principal soit Douchanbé, optez pour le second : Khodjent, vous économiserez parfois jusqu’à 50% du prix du billet. Volez à bord de Lufthansa ou Aigle Azur pour un vol d’une durée minimale de 14h.

Les Iles Marshall

Cet archipel méconnu du Pacifique a beau être un véritable paradis sur terre, il n’accueille que très peu de visiteurs. Pourquoi ? Du fait de son éloignement qui est près de 3 000 km de distance avec Hawaï. On ne s’ennuie pas à Delap-Uliga-Darrit, la capitale ni sur les quelque 1 000 îles qui composent les atolls. On succombe évidemment aux eaux turquoise des plages, mais aussi aux poissons multicolores, aux fruits savoureux qui abondent et aux spots de plongée parmi les meilleurs au monde. Qui dit à l’autre bout du monde, dit billets d’avion chers. Prenez d’abord un vol Paris-New York puis un New York-Les Îles Marshall. Vous diviserez ainsi la note par deux.

À lire aussi
Les meilleures destinations pour se déconnecter
Août 2016
dans « C'est dans l'air »