Blog Bourse des Vols > TOP > Les villes préférées des amateurs de musique

Les villes préférées des amateurs de musique

La diversité des styles de musique permet à tout un chacun de trouver écouteur à son oreille. Laissez-vous guider par notre top des villes préférées des amateurs de musique qui vous conduira en Angleterre, aux États-Unis ou en Corée du Sud.

Rock, Liverpool, Angleterre
Capitale européenne de la culture en 2008, partiellement classée à l’UNESCO, capitale mondiale de la pop et berceau du rock anglais, Liverpool se décrit à l’infini. Mettez de côté les clubs de football et le port car « All you need is love ». Les fans des Beatles seront ainsi comblés avec «The Beatles Story » à l’Albert Dock, la plus grande exposition au monde sur le groupe anglais ou l’exposition « The British Invasion » qui explique la popularité des groupes britanniques aux États-Unis. Partez ensuite visiter les maisons d’enfance de John Lennon et de Sir Paul McCartney et en soirée, sortez vous déhancher au Cavern Club, un des clubs les plus célèbres d’Angleterre où se sont produits les Beatles. Des concerts et spectacles se déroulent aussi à l’Écho Aréna ou au Liverpool Philharmonic. Entrez également aux Parr Street Studios où ont enregistré les Spice Girls ou Take That.

penny-lane-image-article

Reggaeton, San Juan, Puerto Rico
Si l’occasion de visiter San Juan se présente à vous, saisissez-la sans attendre ! Ville résolument tournée vers l’avenir qui ne renie pas pour autant son passé, la capitale de Porto Rico est pleine de charme. Avec ses habitations coloniales espagnoles, sa vieille ville et ses sites comme La Fortaleza classés à l’UNESCO, elle vous fera rêver. Quant à la musique, elle vous fera danser. Popularisé à Porto Rico dans les années 1990, le reggaeton est une musique métissée née du mélange de plusieurs genres musicaux. Ce reggae dancehall rappé ou chanté en espagnol a fait ses débuts en tant que reggae espagnol avant d’être nommé reggaeton par le producteur panaméen Michael Ellis. Vous avez sûrement essayé de vous déhancher sur les rythmes sensuels de Don Omar, Daddy Yankee ou Nicky Jam. Ne cherchez pas à vous justifier, nous vous offrons « El Perdon » !

reggaeton-porto-rico-image-article

Musique classique, Salzbourg, Autriche
Salzbourg impressionne par l’incroyable richesse de sa scène musicale et artistique. En plus de sa vieille ville classée à l’UNESCO, la ville autrichienne est réputée pour avoir vu naitre Wolfgang Amadeus Mozart. Profitez d’une visite guidée pour découvrir des lieux liés au célèbre compositeur comme sa Maison natale transformée en musée, située au n°9 de la Getreidegasse, et la Maison d’habitation de sa famille localisée au Makartplatz 8. Une fois terminée l’écoute de la « La Flûte enchantée », lancez « La mélodie du bonheur ». Lors de votre séjour à Salzbourg, partez à la recherche des lieux de tournage de cette comédie musicale oscarisée à l’instar de l’Abbaye de Nonnberg. Si vous séjournez en ville en été, vous aurez l’occasion d’assister au Festival de Salzbourg, dont la renommée dépasse largement les frontières autrichiennes.

wien-classic-mozart-image-article

Rap et hip hop, Atlanta, État de Géorgie, États-Unis
“Welcome to Atlanta” rappent Ludacris et Jermaine Dupri. Comment ne pas aimer la culture, l’art, l’histoire ou la gastronomie de la capitale de l’État de Géorgie ? Mais Atlanta est aussi considérée par certains comme la capitale du hip-hop. Dans les années 1980, les producteurs L.A. Reid et Babyface s’associent pour fonder le label LaFace Records qui lance les groupes TLC ou Outkast. Face à ce succès, de nouveaux labels apparaissent comme So So Def Records qui produit Kriss Kross. Tous font d’Atlanta le fer de lance du rap et du hip-hop américain. A son pic, Atlanta avait autant d’importance que la Motown et Détroit dans les années 1970. De nombreux lieux s’offrent à ceux qui veulent passer une soirée tranquille à écouter de la musique. Fox Theatre, Eddie’s Attic, Chastain Park Amphitheatre ou encore Magic City vous feront découvrir les derniers sons et artistes du moment.

hip-hop-image-article

Musique électro, Berlin, Allemagne
Ville attractive, vivante, branchée et en effervescence, Berlin attire les artistes et les fêtards de tous les horizons. Délaissez les sites traditionnels (Porte de Brandebourg, Reichstag, Ile aux musées…) et sortez découvrir la capitale de la musique électro. La scène musicale offre des musiques pour tous les goûts, mais il faut se rendre dans des clubs emblématiques tels le Berghain ou le Tresor pour écouter des DJ allemands à l’exemple de Paul van Dyk ou Zedd. La techno est née après la chute du Mur, lorsque la population, qui a alors soif d’espoir et de liberté, s’attache à la musique électronique et ses rythmes lancinants et répétitifs. Le Berlin underground vaut aussi le détour avec ses fêtes et autres rave-partys se déroulant dans des endroits insolites : squats, piscines désaffectées… Pour une fois, vous n’aurez pas à faire de « Prayer in C » pour espérer passer une bonne soirée !

techno-berlin-image-article

Jazz, Nouvelle-Orléans, Louisiane, États-Unis
A la Nouvelle-Orléans, la musique se vit. Au XIXème siècle, les esclaves se réunissaient lors de lavish festivals à Congo Square, où ils dansaient et chantaient au rythme des tambours. Les locaux y ont ensuite ajouté leur touche, donnant naissance à une musique entrainante, jubilatoire et improvisée, le jazz. Saxophones et trompettes résonnent à chaque coin de rue pour le plus grand plaisir des habitants et des visiteurs. Bourbon Street, Frenchmen Street et Faubourg Marigny abritent Preservation Hall, Maple Leaf Bar ou The Spotted Cat, comptant parmi les meilleurs clubs. Divers festivals et évènements musicaux ponctuent la vie de la ville, à l’image de Mardi Gras ou des jazz funeral, des parades musicales qui rendent hommage aux défunts. Louis Armstrong, Dr. John, Wynton Marsalis, natifs de la Nouvelle-Orléans ont contribué à popularisé le jazz. « What a Wonderful World »…

jazz-bass-image-article

K-pop, Séoul, Corée du Sud
Wow « Fantastic Baby » ! Popularisée en 1992 par Seo Tai-Ji and Boys, la k-pop se définit comme de la musique pop sud-coréenne, mise en valeur par des chorégraphies millimétrées. Dans ce secteur dominé par trois grandes maisons de disques, YG Entertainement, SM Entertainement et JYP Entertainement, la compétition est rude. Ville magnifique, à la pointe de la technologie et de la modernité, Séoul met son patrimoine historique en valeur. Lors de leur séjour, les visiteurs aiment ainsi se rendre au Musée national de Corée, au Palais Gyeongbokgung ou au Parc de Namsan. Certains aiment aussi se rendre aux concerts ou aux enregistrements d’émissions de leurs groupes préférés. BIGBANG, Girls Generation, BTS ou TWICE sont devenus des ambassadeurs culturels du pays à l’international, véritables leaders de la hallyu, nom donné à la vague culturelle sud-coréenne.

gangnam-style-seoul-image-article

Reggae, Ocho Rios, Jamaïque
A Ocho Rios, amusez-vous à chercher la plage qui a servi au tournage du film de James Bond Dr No avant de plonger explorer les fonds marins. Séchez-vous puis embarquez à bord de la Zion Bus Line, ce bus touristique qui parcourt la ville et s’arrête à Nine Miles, le village natal de Bob Marley. Le chanteur, devenu l’icône de tout un peuple, a popularisé le reggae dans les années 1970 avec son groupe Bob Marley and the Wailers. Style musical né dans les années 1960, le reggae est rapidement devenu indissociable de la Jamaïque. Cette musique métissée dérivée de différents genres comme le ska ou le rocksteady, est largement influencée par le rastafarisme. Les artistes l’utilisent donc pour exprimer leur tristesse et leur peine et dénoncer l’oppression et les conditions sociales. Ne vous laissez pas abattre, les vacances ne font que commencer alors, « No Woman No Cry ».

reggae-image-article

Copyright © 2013 Le blog BDV. All rights reserved.