Sofia, la capitale la moins chère d’Europe

Au cœur de la péninsule Balkanique, la Bulgarie s’ouvre de plus en plus au monde touristique. Lovée entre la Roumanie, la Grèce et la Turquie, bordée à l’est par la mer Noire et à l’ouest par la Serbie et la Macédoine, le pays regroupe un patrimoine multiculturel. Aller à Sofia, la capitale, c’est découvrir l’une des villes bulgares les plus riches en découvertes.

S’envoler pour Sofia

Sofia est desservie par toutes les grandes compagnies aériennes, Air France, British Airways ou encore Lufthansa, mais également la low-cost Wizz Air et la nationale Bulgaria Air, avec plusieurs vols par jour. Vous pouvez rejoindre Sofia depuis Paris, Marseille, Lyon et Nice. Les vols directs sont accessibles uniquement au départ de Paris. Un vol sans escale dure 2h30. Vous passerez par Milan, Prague, Francfort ou Munich via un vol avec escale et cela prendra environ 4h30. Au départ des aéroports secondaires comme Nantes, Bordeaux ou Toulouse, les vols sont souvent plus onéreux et plus longs. Vos billets d’avion aller-retour vers Sofia coûtent entre 120 € et 264 €. Pour avoir les tarifs les plus bas, réservez votre vol au mois de mai.

Une capitale vivante et cosmopolite

Véritable point de chute, Sofia accueille chaque année des milliers de touristes. Depuis l’ouverture des lignes low-cost comme Wizz Air, le nombre de voyageurs n’a eu de cesse d’augmenter dans la capitale bulgare. Et pour cause, Sofia déborde de trésors, mêlant histoire et culture. L’ère communiste a laissé place à une ville animée et cosmopolite. Voyageurs, une halte culinaire est nécessaire : attablez-vous à l’un des innombrables restaurants, bars et cafés de la capitale. Sachez, avant d’aller à Sofia, que la nourriture est sacrée, et l’on privilégie les plats sains, typiques bulgares et familiaux. Truffée de perles culinaires savoureuses, la ville pioche dans ses nombreuses influences culturelles pour offrir une grande variété de plats : poissons, viandes, légumes et fruits préparés à toutes les sauces et à toutes les cuissons.

Une tradition préservée

Entre les royaumes slaves, hellènes et l’Asie Mineure, Sofia existe grâce à une histoire commune et un patrimoine culturel des plus riches. Dans les rues de la capitale bulgare, deux millions d’habitants vivent et participent à la sauvegarde de leurs traditions. D’anciens trams en bois persévèrent et des bâtiments rococos-soviétiques vous toisent. Ici, les lieux de cultes se sont successivement transformés en mosquées puis en églises orthodoxes. Un savant mélange entre Sarajevo, Budapest, Bucarest et Istanbul. A ne pas manquer, la Cathédrale Alexandre-Nevski, le plus grand temple orthodoxe de Bulgarie. Un incontournable du patrimoine bulgare ! La Basilique Sainte-Sophie, la plus vieille église orthodoxe de la capitale. L’Église russe Saint-Nicolas avec sa façade extérieure richement travaillée et décorée, surmontée de cinq bulbes dorés.

Voyager pas cher à Sofia

Avec un budget quotidien de 22,35 €, aller à Sofia permet de séjourner dans la ville la moins chère d’Europe. Profitez-en pour découvrir la Galerie nationale des beaux-arts qui est gratuite ou assister à la relève de la garde devant le palais présidentiel. Sachez que l’eau minérale des sources d’eau chaude de Banya Bashi est également gratuite.

À lire aussi
Cluj-Napoca, une destination roumaine montante
Octobre 2018
dans « Franchement original »
Riga, fille du Nord
Juin 2018
dans « Franchement original »